Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 octobre 2018

●●● L'écriture dans tous ses états

Voici mes dernières réalisations et projets en cours. Chaque catégorie correspond à un domaine précis de mon intervention ou de ma création, laquelle est par nature multiforme. Quant à la dernière rubrique (A part ça…), elle offre un aperçu du vivier quotidien. Sujet libre ou l'écriture dans tous ses états…

Lire la suite

●●● Amitié spontanée

sans titre.jpgRien de tel pour me ressourcer qu'une amitié spontanée avec un petit âne gris rencontré aux environs de Brestillac.
Photo © Vincent Jolfre

19 août 2018

●●● Le jour viendra du cœur de la nuit

Alors que je traverse cet entre-deux, moment où l'esprit écrit sans que les doigts ne parviennent au clavier (ou la main au stylo), dans ce bruyant silence, je relis certains de mes écrits. Espérant comme par magie que de sourdes colères ou sombres mélancolies disent ce qu'elles ont à dire de l'amère folie. Le jour viendra du cœur de la nuit !

[…] Comment décrire la densité particulière de ce pays élimé par le gel et les vents ? Tout se tait et tout parle en lui. Il faut en laisser un peu de côté dans le pli des fossés. S’oublier. Frotter ses paumes à la chair de granit, guetter l’éclat de rire des sorbiers, tendre l’oreille jusqu’à dépouiller le silence des voix et des bruits qui le hantent. Alors, et alors seulement, se laisser prendre durablement. Par ces ciels bleu gris où se perd un cheval de trait hérissé de barbelés, ces verts tendres qui ressurgissent sous une pluie d’été, ces toiles noires tissées d’étoiles filantes, ces pierres plantées par on ne sait qui, on ne sait quand… Courir les bois, le liseret des jardins gras, avec un ou deux livres en poche que l’on n’ouvrira pas parce que le dehors est plus fort. Rentrer se mettre à l’abri tout en sachant que l’on n’y est pas. Ouvrir un livre de Ponge, La Fabrique du pré ou La Petite Suite vivaraise, nés à deux pas de nos propres pas. Rêver intensément et revenir au vrai. Tailler une tranche épaisse dans un saucisson de cochon, ôter sa peau de cendre ou pas. Manger un pain noir et lourd, peler une ratte et se persuader que personne, jamais, ne nous empêchera de ressemer nous-mêmes tout ce qui a été récolté. Se mettre à l’écart, résister !

Extrait du "Grand écart", chapitre consacré au Vivarais-Lignon, paru l'an dernier dans La Haute-Loire de toute façon, aux éditions Hauteur d'Homme.

19 avril 2018

●●● Tombé du Ciel !

© André DURAND AFP Higelin à la Fête de l'Huma à Paris en 1986.jpgDans mes ateliers d'écriture, je veille à toujours faire un lien au présent. Ce mois-ci un clin d'œil à Jacques Higelin, l'homme aimant, aimantant, aimant tant… La consigne est inspirée par quelques-uns de ses titres les plus écoutés. Voici ce que j'ai écrit en pensant à lui. Merci !

Lorsqu'il Tomba du ciel du temps fut donné au petit homme. Autour de lui, on sabra le Champagne, en costume et en pagne. On alerta les BB qu'une Tête en l'air venait d'arriver, une grain de poussière, une étoile de plus à aimer. La Rousse en chocolat le nomma L comme Beauté. Dans son Aéroplane Blindé, elle l'emporte au-dessus du Parc Montsouris et tout le temps que dura le voyage lui sourit. Comme il avait de La Fuite dans les idées, il lui composa une chanson ainsi qu'une Ballade pour Roger. Un chanteur-balladin était né, doté d'un Poil dans la main bien plus doux qu'un gant de crin. De Paris à New York, de New York à Paris, il ouvrit La Croisade des enfants, petits et grands. Puis un jour, il partit sans se retourner à la fin d'une et mille tournées. "Aujourd'hui, Je suis mort, qui qui dit mieux." Ce que l'Homme à donné au temps ? Deux L comme Beauté. Tom Bonbadilom Ne Peut Plus Dire "je T'aime". L'homme tomba dit l'homme, tomba dit l'homme, dit l'homme, OM !

© André DURAND AFP – Higelin à la Fête de l'Huma à Paris en 1986.

11 septembre 2017

●●● Conférence solstice d'hiver

Les Nymphéas signature.jpgL'association Feu follet m'invite à parler des Lieux Mystérieux en Auvergne, ouvrage publié aux éditions Ouest-France, en collaboration Anne-Sylvie Debard, illustré par le photographe Vincent Jolfre.

"Hasard" du calendrier la conférence est programmée le soir du solstice d'hiver, le jeudi 21 décembre à 20 heures au Centre Pierre-Cardinal au Puy-en-Velay.

"En 2009, il m'a été proposé de prendre en charge l'un des "itinéraires de découverte" que les éditions Ouest-France consacrent aux lieux mystérieux, avec pour secteur géographique ma région : l'Auvergne. Profondément interpellée par ce thème, j'ai décidé d'interroger le mystère et d'être interrogée par lui. J'ai sollicité la liberté de sortir des sentiers battus et l'ai obtenue. Le temps était venu ! Un tel sujet ne finit jamais et c'est pourquoi depuis deux ans, on m'invite à partager ce que fut ce parcours. Le temps du mystère répond à ses propres règles, il établit ses propres résonances. Cette rencontre est avant tout un témoignage. Je proposerai également un montage vidéo réalisé par mon compagnon en mystère comme il l'est dans la vie." © Le lac bleu, version nymphéas par Vincent Jolfre.

29 septembre 2016

●●● Quoi de neuf !

Sujet libre actu 2016.jpg

Un ami me dit il y 5 minutes "sujetlibre.com" expire fin novembre et je ne vois pas de mise à jour depuis décembre 2015. Bigre ! c’est vrai. Écrire et faire part de ce qu’on écrit n’est pas toujours compatible. Il est donc grand temps pour moi de donner des nouvelles. En vrac, des reportages, une histoire de vie, des ateliers d’écriture, des relectures… des mille et des mille de signes !

Affluent de la Drobie, en haute Ardèche, printemps 2016.

●●● Rencontre avec l'écrivain Marie-Hélène Lafon

Marie-Hélène Lafon.jpgLe 1er août dernier, je suis partie avec le photographe Luc Olivier (voir photo) rencontrer l'écrivain Marie-Hélène Lafon dans sa "datcha" du Cézallier. En attendant sa parution dans le prochain numéro spécial Auvergne de Détours en France, à paraître au printemps 2017, voici un extrait de cet entretien. 

 Vous semblez trouver dans ce lieu un antidote aux fracas du monde ?
J’ai le sentiment d’y être au plus près de ce qui ne se dérobe pas. De ce que j’appelle, en reprenant une citation d’Aragon indépassable pour moi, « la beauté des choses ». Elle est parfois cuisante, j’en suis tellement enivrée que j’ai du mal à me dire : Non, tu travailles ! J’ai du mal à lire ici. Je m’installe, mais je regarde, et les livres attendent. Rien ne fait écran entre ce qui me paraît essentiel et moi. C’est là, je suis au cœur. Alors que dans bien des circonstances, on est parasité soit par des éléments qui nous viennent à la conscience, soit carrément par des faits, des gens, des choses… Ici ce n’est pas comme ça. Mais attention, j’y suis dans certaines circonstances et j’ai sans doute une grande capacité à y faire l’autruche. […]

 

08 décembre 2015

●●● Enseigner à vivre

edgard morin.jpgL'espace de pensée est un réservoir de Paix. C'est pourquoi je souhaite plus que jamais partager les textes qui donnent à penser pour panser nos plaies. Voici un extrait d'un ouvrage d'Edgar Morin intitulé Enseigner à vivre : "… je crains le somnambulisme apparu dans notre crise qui n'est pas seulement économique, pas seulement de civilisation, mais aussi de pensée. Je me demande si les angoisses, les désarrois, les détresses qui s'accroissent dans notre temps ne produisent pas les phobies et aveuglements de rejet et de haine : “Eveillés ils dorment”, disait Héraclite." 

Luttons contre la fragmentation de notre pensée et préservons l'espace de silence qui lui est nécessaire. 

31 août 2015

●●● Contemplation

Contemplation.jpgEn ce temps de rentrée où d'ordinaire tout s'accélère, voici une pensée à méditer. Elle est extraite du livret accompagnant le CD Contemplation que la pianiste Anne Queffélec consacre à l'œuvre de Johann Sebastian Bach. 

"A une période où il faut impérativement consommer, avoir des activités professionnelles, physiques, culturelles, on pourrait penser que l'action l'emporte. Il n'appartient qu'à nous de croire à la distinction médiévale entre vie active et vie contemplative et de penser que le temps plein de l'action est heureusement troué par le silence, la musique, la solitude, la joie. La contemplation se découvre et elle exige de l'écoute. Ecoute sereine et attentive ou exercice de grâce, la contemplation passe par ce moment où le temps s'éternise. […] Errance immobile de l'esprit dans la nature, intériorisation et même transformation de la nature en soi, la contemplation est une façon spontanée d'embrasser les beautés terrestres. Un exercice et un effort essentiel que l'homme doit accomplir pour montrer la beauté qui se trouve répandue dans le monde, et peut-être même au-delà." Rodolphe Bruneau-Boulmier

18 juillet 2014

●●● Tremper ma plume dans l'eau salée…

PLUME EAU.jpgOù étais-je passée durant tout ce temps écoulé sans rien publier ? Eh bien j'écrivais, pour d'autres supports, écran ou papier ! Alors, en attendant de dévoiler ces quelques secrets, voici quelques liens où me retrouver. Cela vous donnera, j'en suis sûre, de bonne idées pour occuper votre temps de vacance (sans "s" = temps choisi à ne rien faire ou presque)… 
Il y est question d'un Arbre vagabond, d'un cosy corner, d'un buron perdu où se retrouver, d'un espace sauvage et de bien d'autres choses à venir.
Ma plume est également en kiosque dans le denier (tout comme dans l'avant-dernier et l'avant-avant-dernier…) numéro de Massif central magazine, dans les pages du Petit Gourmet ou dans celles de Myrtille. Voyez ! il est grand temps d'aller tremper ma plume dans l'eau salée. Bel été !

06 janvier 2014

●●● 2014 attention(s) !

pixar,drôles d'oiseaux,2014,vœuxEn ces temps de haute tension, je vous souhaite à toutes et tous une année 2014 pleine de sages attentions.

Et pour bien commencer, accordez-vous (en plein écran) 3 minutes 23 de rire et de sagesse, signées Pixar : Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension.

05 septembre 2013

●●● Comme on fait son nid…

nid-rond-en-herbe.jpgVoilà 6 mois que je fais mon nid, perché à 900 m d'altitude, avec une vue sur le mont Mézenc, ménagée par l'encadrement de deux sapins (latitude 45.087 degrés Nord, longitude 3.945 degrés Est). Aussi ai-je durant ce temps reporté l'alimentation de mon blog en actualités. Celles-ci furent cependant riches de reportages en tout genre et de projets d'ouvrage(s). À l'heure de la rentrée, je reprends le fil ! Photo empruntée au peuple de l'herbe (petit nid d'été du rat des moissons). 

18 juin 2012

●●● Rendez-vous aux 7 lunes

Affiche Festival 7 Lunes 2012.jpgLe 15e Festival des 7 lunes, nous invite à une rencontre le samedi 28 juillet 2012 à 21 heures à la chapelle de Glavenas (Saint-Julien-du-Pinet). Une belle occasion de reparcourir pour vous quelques ouvrages jalonnant mon parcours. 

"Cœur frémissant

Écoute la voix

de quand la Lune appelle

Infatigable dans la tempête"


Extrait de Fragments

25 février 2012

●●● Il fait si bon vieillir

Plaidoirie.jpgAccordez-vous 10 minutes (c'est quoi dans une vie!) pour écouter la lycéenne Alma Adilon Lonardoni. Il fait si bon vieillir dénonce la façon dont notre société dite "civilisée" fait de ses résidents en Maison de retraite de simples résidus.
Un exemple de plaidoirie bouleversant de Vérité !

Cliquez ici.

27 décembre 2011

●●● Bonne et heureuse année

corinnepradier cdvx.jpg

22 septembre 2011

●●● La révolution technologique

BOOK.jpgAccordez-vous 3 minutes et 20 secondes pour découvrir un nouveau dispositif bio-optique d'enregistrement des connaissances, répondant au nom commercial de : B… ???

Cliquez ici et passez en mode plein écran.
Ça c'est de la révolution technologique !

05 mai 2011

●●● L'acteur créateur de mondes


Les Enfants fleuve.jpgDu 8 au 17 juillet 2011, la compagnie Les Allogènes (créée par la comédienne Valérie Vivier, avec laquelle j'anime des ateliers d'écriture et jeu en détention) propose un atelier théâtre à partir des Enfants Fleuve, texte théâtral de Laurent Gaudé.
L’acteur est un créateur de monde.
Dix jours pour découvrir et explorer les fondements nécessaires à l’acteur. De l’improvisation théâtrale à la construction dramatique : travail sur l’imaginaire, le corps signifiant comme langage, la parole, l’écoute et la construction en groupe. L’écriture théâtrale à partir d’improvisations. Faire sortir la petite ou grande pointe de folie qui sommeille en chacun de nous, et aussi – surtout -  réveiller la joie qui, à chaque instant, devrait envahir l'acteur.

Pour en savoir plus contactez les Allogènes.

10 janvier 2011

●●● 2011

Scarabée d'or.jpgCertains sages voyaient dans la crise une opportunité. Puissions-nous faire preuve de la même confiance et clairvoyance.
Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2011.

 

Cétoine dorée rencontrée dans l'antre secrète d'une cascade.

08 novembre 2010

●●● L'atelier Fabluminaires ouvre ses portes…

Fabluminaires.jpgLe samedi 20 novembre 2010 de 10 h à 20 h mon amie Fabienne Fautrad ouvre son atelier de luminaires situé à Montferrat, sur la commune de Saint-Etienne-Lardeyrol. Lors de cette exposition-vente de lampes – pièces uniques et originales –, je dédicacerai certains de mes livres et animerai, au coin du feu, un atelier d'écriture libre entre 15 h et 17 h.
Pour tout renseignement me contacter ou contacter Fabienne Fautrad au : 06.28.19.75.25


Pour accéder à l'Atelier Fabluminaires cliquez sur ce lien en guise d'interrupteur !

15 juin 2010

Exposition : L'Art et la Matière

L'Art et la Matière.jpgLes Métiers d’Art s’invitent et vous dévoilent leurs savoir-faire (sculpture, céramique, ébénisterie, vitrail, orfèvrerie...).
C'est au point de rencontre entre l'art et la matière que le Pays d'art et d'histoire du Puy-en-Velay nous a donné rendez-vous pour une mise en lumière de treize parcours singuliers. Traitées comme du noir et blanc, les couleurs du photographe Vincent Jolfre portent leur éclairage sur l'artisan d'art à l'œuvre. De cette perception de la réalité émane une force proche de la peinture. L'écriture, quant à elle, apporte une dimension musicale à l'ensemble, révélant par son alternance de mots et de silences un art de faire et de vivre. Ainsi, l'un et l'autre, nous ouvrons un espace de contemplation, nécessaire tant à l'art qu'à la vie !

Rendez-vous tout l'été au 23, rue des Tables au Puy-en-Velay.
Horaires d’ouverture : 7 jours sur 7
juin et septembre : de 10h30 à 12h et de 14h30 à 18h
juillet et août : de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30

Lire la suite