Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 juillet 2020

●●● L'écriture dans tous ses états

Voici mes dernières réalisations et projets en cours. Chaque catégorie correspond à un domaine précis de mon intervention ou de ma création, laquelle est par nature multiforme. Quant à la dernière rubrique (A part ça…), elle offre un aperçu du vivier quotidien. Sujet libre ou l'écriture dans tous ses états…

Lire la suite

"Citron confit" – Lecture théâtralisée

citron.jpgTout débute avec « Elles » lors d'un atelier d'écriture que j'ai animé à distance durant le Confinement.
"Elles" ce sont des femmes : Fabienne, Emmeline, Sylvie(s), Valérie(s), Dany, Marie-Claire, Odile, Michèle, Agnès, Michelle, Edwige, Béatrice, Aline, Nelly et moi-même.

"Elles" ce sont des échanges, des liens face au confinement.
Le grand bouleversement de nos vies fait écho, dans une valse de voix entremêlées.
Que reste-t-il en nous quand plus rien ne bouge autour ?

Pour un citron confit coupez les 2 citrons en quartiers, contemplez la dualité.
Pressez un citron pour l'acidité.
Le sel pour absorber et l'eau pour évacuer.
Ensuite versez le tout dans un bocal hermétique. 
Laissez refroidir avant dégustation.

En pensant à deux jeunes comédiennes confinées qui me sont proches, l'idée m'est venue de leur proposer de faire "une lecture à voix haute ou basse" de certains textes de notre Carnet. Elles se sont prises immédiatement au jeu. Ensuite est venue celle d'organiser une mini-tournée. Voilà qui est fait !

"Citron confit" – Lecture théâtralisée – Durée 45 minutes
Comédiennes : Clara Jolfre & Fanny Boussès
Participation au chapeau

Teaser pour saliver !

Mini-tournée estivale – Eté 2020
AVANT-PREMIERE : Mercredi 29 juillet au café-jardin du Camino à 17h30 et 20h30 – 2 rue de la Manecanterie – Le Puy-en-Velay (à proximité de la cathédrale).

Jeudi 30 juillet à 20 h – Café épicerie des Huches – St-Etienne-Lardeyrol
Vendredi 31 juillet à 21 h – L'Assemblée à St-Vincent

Samedi 1er août à 15h30 – Logis Saint-Paul, 1 place de l'Eglise – Allègre
Samedi 1er août à 21 h – Saint-Quentin – Chaspinhac 
Dimanche 2 août à 15 h30 – Saint-Quentin – Chaspinhac (pour St-Quentin, prévoir des chaussures adaptées pour une marche de 15 à 20 mn, possibilité de transport en 4x4 pour les personnes à mobilité réduite)

02 juillet 2020

Le Petit Gourmet version dématérialisée

IMG_2521.jpegDepuis mars dernier, plus de piles de Petit gourmet à feuilleter à l'heure du déjeuner ou du dîner, mais une version dématérialisée en attendant la rentrée de septembre. Dans le numéro d'été (bientôt en ligne), une fois passées les roches Tuillières et Sanadoire, retrouvez-moi au cœur du miroir  !

En un clic prenez vos cliques et vos claques !
Photo © Auberge du lac de Guéry

15:37 Publié dans // presse | Commentaires (0)

Le Puy-en-Velay, capitale spirituelle

Le Puy-en-Velay couv 2020.jpgCet été, les éditions Hauteur d'Homme publient un ouvrage consacré au Puy-en-Velay, illustré par Luc Olivier.

Pour ma part, je signe quelques lignes consacrées aux alentours de cette Capitale spirituelle, à côté de laquelle je me suis revenue me poser voilà plus de vingt années. 

15:37 Publié dans / édition | Commentaires (0)

Utopix et autres réalités

transcevenole2-14 photo vincent jolfre.jpgLe 23 avril 2020, avant la fin du Confinement (date de parution oblige), mon compagnon photographe & moi-même avons emprunté la route qui conduit en lacets au rêve incarné par Jo Pillet (Utopix, sur le causse de Sauveterre). Une traversée du désert (autrement dit, peu de véhicules motorisés croisés) avec une arrivée dans une oasis de pierres.
Une semaine avant, autorisation en poche, nous étions en VTT sur une voie de chemin de fer inachevé, La Transcévenole. Autant dire qu'après des semaines avec un rayon d'action limité, nous avons été très très inspirés. 

Mise en jambes : "Une ligne pas comme les autres !
Entre Haute-Loire et Ardèche, il est une ligne de chemin de fer jamais ferrée. Ponctuée de viaducs, de gares abandonnées et de tunnels, la Transcévenole nous conte l'histoire d'un temps où l'on croyait dur comme fer que le train soulèverait des montagnes. {…}" Hommage à mon grand-père paternel !

A vos kiosques, Massif central magazine n°135. Photo © Vincent Jolfre

15:37 Publié dans // presse | Commentaires (0)

Les crises ont cela de bon…

eleveursautrement-93 photo vincent jolfre.jpgJe vous invite à découvrir mon article intitulé "ELEVER AUTREMENT" paru dans le n° 242 de de mai-juin 2020 du magazine 4 saisons. Bien que réalisé fort en amont de sa publication ce reportage s'est révélé d'une grande actualité. 

"Face aux désastres liés à l’agriculture intensive, certains éleveurs ont entrepris de revoir leur manière de faire et d’être. Leur transition écologique consiste à établir des synergies, nouer d’autres formes de relation avec le vivant, retrouver une autonomie sur leur ferme, en un mot élever leurs animaux autrement."

Légende photo : "Sylvain et Bruno interviennent en reboutage sur un veau de 2 jours. Ignace, la mère, surveille du coin de l’œil. Aucune trace de nervosité dans le box. Sylvain doit veiller à son intention avant de soigner. « Le veau aura bientôt un nom. J'attends de voir son caractère. »

En téléchargement ici.
Pensez aussi à soutenir les éditions Terre vivante en commandant certains de leurs ouvrages.

15:36 Publié dans // presse | Commentaires (0)

13 janvier 2020

●●● 2020 !

L-equilibrio-interiore-e-la-fonte-primaria-della-serenità.jpg
 
 
 
 
Puissions-nous œuvrer à l'équilibre en toute chose 
ainsi que nous le soufflent les chiffres 
de cette année.

L'equilibrio interiore e la fonte primaria della serenità.

19 décembre 2019

●●● Légendes oubliées de nos contrées

Alpatons.jpg

Tout près de chez moi vit un troupeau d'alpagas. Leur laine associée à celle de mouton a donné le jour à de petits personnages pour lesquels j'ai composé le début des Légendes oubliées de nos contrées. Vous pouvez contacter Blandine Chabrier, celle qui de ses mains les a faits.

"Il était une fois dans une contrée réputée pour ses bois trochus – de petits pins que les paysans boulangers s'en venaient autrefois tailler par les longues soirées de pleine Lune –, un peuple vivant dans le plus grand secret.

Aussi doux que discrets les Alpatons – tel était leur nom – choisissaient de temps à autre une maison pour lieu de prédilection. Personne alors ne s'en plaignait car les habitants se voyaient ainsi assurés d'un plein succès et ce pour l'ensemble de la maisonnée.

Trop longtemps oubliés, les Alpatons ont depuis peu refait leur apparition. Heureux celles et ceux qui auront pour compagnons ces petits personnages portant barbe d'alpaga et coiffés d'un chapeau pointu en laine de mouton car sur eux les Alpatons chaque jour veilleront."

18 décembre 2019

Atelier d'écriture 2020

Arbre à mots.jpgL'atelier d'écriture est un espace temps où affiner son attention et exercer librement sa curiosité. Les consignes, proposées sur le vif, sont là pour aider à s'aventurer hors des formes battues. Tout est matière à écriture, si tant est que l'on s'y adonne. Début juin 2020, nous partagerons les fruits de nos grimoires.

Rendez-vous les samedis 18 janvier, 15 février, 28 mars, 25 avril et 6 juin 2020 de 15 h à 17h30.

Pour vous inscrire, contactez la médiathèque d'Yssingeaux. Nombre de places limitées !

25 novembre 2019

L'Empaysement

jardindessambucs-103 - copie.jpgAvec Vincent Jolfre (compagnon de vie et de vues), nous revenons sur 5 années de pérégrinations.
 
"Le plus souvent, le voyage implique un dépaysement, le nôtre consiste à s'immerger dans le cœur du pays.
Au travers de photos inédites et de souvenirs remis en mots, nous vous entraînons dans les paysages secrets dessinés par une bien étrange marée, sur les chemins taillés à Saint-Guilhem par les saute-rochers, dans les futaies rêvées d'un homme-fleur, dans la grande paix des Combrailles, sur les sentes des aiguadiers suspendues à l'à-pic des Cévennes… pour enfin nous abandonner dans un jardin de liberté.
 
Soirée organisée par l'association "Le Chemin des Etoiles"
Entrée 5 € pour les non-adhérents
Maison des associations, 4 rue André Laplace – 43 000 Le Puy-en-Velay (Rez-de-chaussée, côté cour).

04 février 2019

A méditer !

Cochon-2019.jpgSelon l'endroit du monde où nous nous trouvons, en ce 4 février, voilà 31 + 4 jours que nous sommes en 2019 et dans moins de 24 h nous entrerons dans l'an 2146 ! La gravité, dit-on, influence l'écoulement du temps. Que les jours qui s'annoncent soient pour chacun(e) d'entre vous plus légers que lourds. 

Comme ce petit cochon, symbole de chance et de prospérité, gardons les pieds sur Terre et un œil, voire trois, dans les étoiles.

Réédition des Lieux mystérieux en Auvergne

Nouvelle couverture Lieux mystérieux en Auvergne - février 2019.pngAlors que tout s’accélère Lieux mystérieux en Auvergne s’épanouit dans un temps qui lui est propre. Quelque chose vit en lui qui demande encore à être dit. Depuis sa 1re parution au printemps 2011, j’ai été invitée plusieurs fois à raconter ce parcours qui fut pour moi initiatique. Ce qui intéresse l’auditoire, à qui je précise que je ne suis pas une spécialiste du sujet, c’est la jeunesse du regard, et peut-être même sa genèse. Chaque occasion qui m’est donnée d’évoquer ce voyage intérieur me rappelle que ce qui est personnel ouvre à l’universel. Et quoi de plus personnel et plus universel que le Mystère !

Pour cette réédition, une couverture lumineuse signée Vincent Jolfre.

18:22 Publié dans / édition | Commentaires (0)

J'ai aimé, vous aimerez peut-être…

aiguadiers-21 - copie.jpgPour vous donner le goût d'y aller, voici quelques-unes de mes virées effectuées l'an dernier pour le compte de Massif central magazine. Rendez-vous à La Malène, plus vieux village habité des gorges du Tarn, sur les pentes des Cévennes (près de Villefort) où subsiste les vestiges d'un incroyable réseau de canaux, en Ardèche, au domaine du Taillé où résonnèrent un temps les sifflements de la flèche rouge du kyudo. Les bribes d'un voyage à deux pas de chez moi !

Vertige cévenol © Vincent Jolfre.

18:22 Publié dans // presse | Commentaires (0)

01 octobre 2018

Le Petit Gourmet d'automne

P1020723.JPGEn pièce jointe, mes 3 sujets publiés dans Le Petit Gourmet d'octobre. Faut-il craquer pour les crickets ? / Les Caudalies (à Vichy) / Un Tour du Plot ! (au Puy-en-Velay). Un rendez-vous mensuel qui dure depuis 7 ans. Et pour celles et ceux qui souhaiteraient le dévorer dans son entier, rendez-vous sur LPG

Sur le marché du Plot, le camaïeu des miels de Christian Girard © . C. Pradier

●●● Amitié spontanée

sans titre.jpgRien de tel pour me ressourcer qu'une amitié spontanée avec un petit âne gris rencontré aux environs de Brestillac.
Photo © Vincent Jolfre

Suivez mon périple dans Massif central Magazine

le taillé,chauvet,tazieff,vivarais,toscane auvergnateLe numéro d'automne de Massif central magazine est en kiosque. Il comprend 3 sujets réalisés avec le photographe Vincent Jolfre, compagnon de vue et de vie ! Entrez en matière : Le Souffle du Taillé / De Chauvet aux volcans du Vivarais / La Toscane auvergnate, un pays de cocagne.

Domaine du Taillé, photo inédite.

17:19 Publié dans // presse | Commentaires (0)

06 septembre 2018

Egrenons les mots à La Grenette (Médiathèque d'Yssingeaux)

origami 2018.jpgDans l’atelier d’écriture, le corps et l’esprit se délient, puis l’un à l’autre se relie. Les consignes sont là pour donner le point de départ jusqu’à ce que d’elles on se sépare pour expérimenter une forme de liberté. Présence régulière et curiosité sont les clés de l’atelier. Au printemps, nous partagerons les fruits de nos grimoires.

Rendez-vous les samedis 15 décembre 2018, 12 janvier, 9 février, 9 mars et 6 avril 2019, de 15 h à 17h30.

Pour vous inscrire, contactez la médiathèque d'Yssingeaux. Nombre de places limitées !

19 août 2018

●●● Le jour viendra du cœur de la nuit

Alors que je traverse cet entre-deux, moment où l'esprit écrit sans que les doigts ne parviennent au clavier (ou la main au stylo), dans ce bruyant silence, je relis certains de mes écrits. Espérant comme par magie que de sourdes colères ou sombres mélancolies disent ce qu'elles ont à dire de l'amère folie. Le jour viendra du cœur de la nuit !

[…] Comment décrire la densité particulière de ce pays élimé par le gel et les vents ? Tout se tait et tout parle en lui. Il faut en laisser un peu de côté dans le pli des fossés. S’oublier. Frotter ses paumes à la chair de granit, guetter l’éclat de rire des sorbiers, tendre l’oreille jusqu’à dépouiller le silence des voix et des bruits qui le hantent. Alors, et alors seulement, se laisser prendre durablement. Par ces ciels bleu gris où se perd un cheval de trait hérissé de barbelés, ces verts tendres qui ressurgissent sous une pluie d’été, ces toiles noires tissées d’étoiles filantes, ces pierres plantées par on ne sait qui, on ne sait quand… Courir les bois, le liseret des jardins gras, avec un ou deux livres en poche que l’on n’ouvrira pas parce que le dehors est plus fort. Rentrer se mettre à l’abri tout en sachant que l’on n’y est pas. Ouvrir un livre de Ponge, La Fabrique du pré ou La Petite Suite vivaraise, nés à deux pas de nos propres pas. Rêver intensément et revenir au vrai. Tailler une tranche épaisse dans un saucisson de cochon, ôter sa peau de cendre ou pas. Manger un pain noir et lourd, peler une ratte et se persuader que personne, jamais, ne nous empêchera de ressemer nous-mêmes tout ce qui a été récolté. Se mettre à l’écart, résister !

Extrait du "Grand écart", chapitre que j'ai consacré au Vivarais-Lignon, paru l'an dernier dans La Haute-Loire de toute façon, aux éditions Hauteur d'Homme.

15 mai 2018

A l'initial, il y a l'Aubrac…

michel et sébastien bras,bourse de commerce,pinault collectionSur mon chemin, la joie pure d'avoir eu à retracer le parcours singulier, les valeurs et les sources d'inspiration de Michel et Sébastien Bras. Ce texte est édité dans la Revue Pinault Collection, N° 10, Avril / Septembre 2018. Disponible en français et en anglais.

"Merci à tous deux pour cette marque de reconnaissance et de confiance."

09:49 Publié dans / édition | Commentaires (0)

19 avril 2018

●●● Tombé du Ciel !

© André DURAND AFP Higelin à la Fête de l'Huma à Paris en 1986.jpgDans mes ateliers d'écriture, je veille à toujours faire un lien au présent. Ce mois-ci un clin d'œil à Jacques Higelin, l'homme aimant, aimantant, aimant tant… La consigne est inspirée par quelques-uns de ses titres les plus écoutés. Voici ce que j'ai écrit en pensant à lui. Merci !

Lorsqu'il Tomba du ciel du temps fut donné au petit homme. Autour de lui, on sabra le Champagne, en costume et en pagne. On alerta les BB qu'une Tête en l'air venait d'arriver, une grain de poussière, une étoile de plus à aimer. La Rousse en chocolat le nomma L comme Beauté. Dans son Aéroplane Blindé, elle l'emporte au-dessus du Parc Montsouris et tout le temps que dura le voyage lui sourit. Comme il avait de La Fuite dans les idées, il lui composa une chanson ainsi qu'une Ballade pour Roger. Un chanteur-balladin était né, doté d'un Poil dans la main bien plus doux qu'un gant de crin. De Paris à New York, de New York à Paris, il ouvrit La Croisade des enfants, petits et grands. Puis un jour, il partit sans se retourner à la fin d'une et mille tournées. "Aujourd'hui, Je suis mort, qui qui dit mieux." Ce que l'Homme à donné au temps ? Deux L comme Beauté. Tom Bonbadilom Ne Peut Plus Dire "je T'aime". L'homme tomba dit l'homme, tomba dit l'homme, dit l'homme, OM !

© André DURAND AFP – Higelin à la Fête de l'Huma à Paris en 1986.